Aller au contenu principal

Quels matériaux choisir pour une véranda robuste et confortable

Le choix des matériaux de la véranda dépend du style de la maison : moderne, traditionnel, rustique... L'aluminium demeure le plus sollicité puisque c’est le matériau le plus courant pour ce type de construction, le plus résistant dans le temps, et qui s'adapte à tous les cas de figure.

Quels matériaux choisir pour une véranda robuste et confortable

Le matériau sera bien sûr adapté en fonction du style de la maison et de vos envies, l'aluminium reste le plus plébiscité, il représente actuellement 95 % des mises en chantier car il s’adapte à la plupart des cas de figure. Il présente également d’excellentes qualités de résistance et de rigidité. Il est léger, demande peu d’entretien et peut-être laqué de n’importe quelle couleur. Seul inconvénient, il est conducteur thermique. Mais les fabricants ont conçu des profils à rupture de pont thermique. Chez SOKO Vérandas, tous les profilés sont à rupture de pont thermique totale, de largeur 70mm. Au sol et au mur, une ceinture thermique est créée pour garantir l’étanchéité à l’air et à l’eau par rapport à la maçonnerie et éviter ainsi tout contact avec des zones froides.

Autre matériau : le bois. Il s'envisage lorsque l'on veut conserver le caractère rustique ou le cachet d'une construction. Il s'harmonise avec les couvertures en tuile ou en ardoise, les murs en pierre ou en brique. On le trouve en diverses essences classiques traitées autoclave (chêne, pin Douglas, épicéa blanc du Nord ou essences exotiques - red cedar, teck, iroko...), dures et naturellement imputrescibles. Son inconvénient premier : l’entretien et la résistance au temps.

Quant à l'acier, il reste indémodable. Ce matériau de prestige s’adapte parfaitement aux demeures traditionnelles ou aux jardins d’hiver inspirés du début du siècle dernier. Il ne craint plus la corrosion grâce à une peinture polyuréthane. Il peut supporter le poids et les contraintes mécaniques des grandes vérandas mais convient également aux petits modèles. Il reste toutefois un mauvais isolant thermique et le plus cher des matériaux pour une véranda.

Le PVC, quant à lui, est un matériau un peu plus économique pour construire une véranda. Il n’est pas conducteur thermique. C’est un matériau léger et souple qui se plie quasiment à toutes les formes d'ouverture. En revanche, il n’est quasiment pas utilisé par les fabricants. En effet, ses composantes techniques sont des freins dans de nombreuses conceptions. L’esthétique demeure également parmi ses faiblesses car il ne se peint pas ; la palette de couleur reste alors limitée. De plus, il manque de charme et de caractère. Sur le long terme, il vieillit moins bien que les autres matériaux et n'est pas compatible avec les vérandas de grandes dimensions ainsi que celles à structure porteuse.

quels materiaux choisir pour une veranda robuste et confortable soko